Chicornichons 2013

Publié le lundi 27 janvier 2014

Chicornichon d’or : aménagement des accès au site Germinal de l’école Clair-Vivre

La Place Allende, située à côté de l’entrée du site Germinal de l’Ecole Clair-Vivre, a subi d’importants travaux de rénovation et a été inaugurée le 15 septembre 2013. Cette rénovation avait été conçue pour tenir compte de divers usages de cette place : espace de détente pour les riverains et les jeunes, jeux pour les enfants, accès à l’école et dépose-minute (kiss & ride), passage des circulations piétonnes et automobiles et stationnement.

Malheureusement, ces aménagements ont eu comme conséquence que le car communal qui transporte les enfants sur le site Germinal ne pouvait plus faire demi-tour et devait se garer à l’endroit prévu pour le kiss & ride. Cela a provoqué des embouteillages le matin aux abords de l’école.

La commune a dû débloquer des moyens supplémentaires pour enlever les poteaux qui rendaient impossible le passage de ce car et pour refaire le revêtement de la zone d’accès à l’école.

Chicornichon d’argent : le parc du 11 novembre

La commune d’Evere a la chance de disposer de nombreux espaces verts, dont certains sont dédiés à l’activité potagère et d’autres à la nature et au délassement.

Le parc du 11 novembre est un bel exemple de ces espaces où l’on peut s’occuper de son lopin de terre et faire pousser ses fruits et ses légumes, même si l’on habite un appartement. Echanges de savoir-faire, rencontres et solidarité sont au rendez-vous. Le parc comprend également un jardin écologique.

L’espace est grand, son accès est aisé et il y fait calme. Un seul point noir : la gestion. Certains potagers sont à l’abandon malgré une longue liste d’attente de candidats jardiniers, et le jardin écologique n’est pratiquement jamais ouvert au public…

Bref, un constat mitigé, oscillant entre l’enthousiasme d’une si belle opportunité et la déception dans la gestion quotidienne qui est faite de ce site.

Chicornichon de bronze : la présidence du conseil communal

Nous félicitons l’initiative du Collège d’avoir nommé un Président du Conseil différent du Bourgmestre empêché et du Bourgmestre faisant fonction. C’est un beau pas en avant pour la démocratie.

Cependant, notre Président a parfois du mal à incarner correctement sa fonction. En effet, il est régulièrement mis en difficulté par certains conseillers de la majorité, peu habitués à demander la parole, qui se permettent des interventions impromptues.

Nous avons contesté différentes distinctions de traitements entre conseillers de la majorité et de l’opposition (délais de dépôts des questions et interpellations, prise de parole en séance, etc.) qui sont inacceptables. Espérons que cela n’arrivera plus !