CONSEIL COMMUNAL 27 FEVRIER 2014

La majorité manque de respect face à une démarche citoyenne et abandon du projet d’école rue de Lombaerde !!

Publié le jeudi 20 mars 2014

Le conseil communal a débuté par une interpellation citoyenne sur l’avenir de l’atelier de réparation de vélos d’Evere. Les sympathisants de cet atelier se sont exprimés de façon très claire, posée et sans aucune agressivité pour demander à notre commune de faire tout son possible pour assurer des locaux à l’atelier afin qu’il puisse poursuivre ses activités. Il leur a été répondu sur un ton très peu sympathique qu’une solution avait été trouvée et acceptée par eux, avec une série de reproches à leur égard, basés sur des informations erronées. Il faut savoir que la « solution » proposée par la majorité n’est valable que jusque juin de cette année, du très court terme donc ! L’avenir de l’atelier d’Evere n’est donc toujours pas assuré à ce jour !

De plus, cette interpellation a été reportée d’un mois par la majorité : elle avait été déposée dans les temps pour le conseil communal du 30 janvier. Un tel report n’est pas admissible ! En signe de bienvenue, les citoyens ont été accueillis à l’entrée de la maison communale par deux policiers ! Visiblement, les interpellations citoyennes dérangent la majorité qui semble avoir bien du mal à accepter cette forme de démocratie directe !

Nous avons adopté le nouveau règlement général de police, lequel intègre les décisions de notre zone de police relatives aux sanctions administratives communales. Nous sommes satisfaits que les trois communes de la zone Nord aient pu s’entendre sur une application identique de ces sanctions et qu’elles aient décidé de ne pas les appliquer aux mineurs de moins de 16 ans.

Nous avons adopté la taxe sur la location de chambres dans le cadre d’une activité hôtelière. Le règlement de la taxe exclu les maisons de repos  : nous sommes intervenus à plusieurs reprises ces derniers mois pour qu’il en soit bien ainsi.

La séance publique s’est terminée par 4 interpellations déposées par notre groupe : sur l’avis que la commune va remettre sur le projet de Plan Régional de Développement durable, sur la réponse de la commune au plan de création de places en urgence dans les écoles pour les rentrées 2014 et 2015, sur l’impact potentiel des exclusions du chômage sur le budget du CPAS et sur l’augmentation du budget de la zone de police suite à l’obligation de payer la prime Copernic aux policiers.

Vous trouverez le texte de ces interpellations dans des articles séparés.

Concernant les écoles, grâce au plan d’urgence lancé par le ministre Nollet, environ 125 nouvelles places devraient être disponibles dans les écoles éveroises pour les rentrées 2014 et 2015, principalement suite à l’installation de pavillons-classes modulaires.

Nous nous sommes inquiétés de l’avancement du projet de nouvelle école rue de Lombarde. Il nous a été répondu que ce projet a été abandonné !