CONSEIL COMMUNAL 19 JUIN 2014

Un terrain communal bradé alors que le budget 2014 plonge encore plus dans le rouge, fin du projet d’Ecole Freinet rue de Lombaerde

Publié le lundi 22 septembre 2014

Notre groupe a eu du pain sur la planche lors de ce dernier conseil communal avant l’été. Voici quelques morceaux choisis :

Nous nous sommes opposés à l’ouverture d’un poste « sur mesure » au sein du service de Prévention. En effet, nous considérons que les offres d’emploi de notre commune doivent être accessibles à tous.

Nous avons voté contre la mise en vente publique d’un terrain communal. En effet, le prix de mise en vente proposé par le conseil ne tient compte que du prix du terrain alors que 15 garages y sont bâtis ! De plus, le conseil motive cette vente pour que du logement puisse y être construit alors qu’aucune convention n’a été préparée pour s’assurer qu’il en soit bien ainsi.

Le conseil a adopté le nouveau plan de stationnement pour notre commune, avec une extension des zones bleues et une modification des zones payantes.

Nous avons voté contre le passage en force par la majorité d’un marché public pour une plate-forme informatique alors que la tutelle a déclaré ce marché non conforme et l’a annulé !

Le collège a renoncé au projet de nouvelle école rue de Lombaerde et a transformé ce projet en extension de l’école Aubier. Neuf classes seront créées et ne seront plus destinées à une pédagogie alternative. C’est dommage quand on connaît le succès que rencontre l’école Clair-Vivre !

Le budget 2014 de notre commune plonge toujours dans le rouge avec un déficit cumulé qui s’ajoute à celui du budget 2013. Des efforts ont été faits mais qui sont largement insuffisants pour atteindre l’équilibre.

Côté positif : Un nouveau règlement a été adopté pour l’occupation des jardins potagers communaux. Notre groupe a fortement contribué à ce règlement pour le rendre compatible avec la culture biologique.

Le jardin écologique du parc du 11 novembre va prendre vie autour d’une activité apicole, en association avec le quartier durable Uni-Vert.

Enfin, la motion que nous avions déposée pour nous opposer au TTIP a été refusée par tous les groupes présents. Il s’agissait d’envoyer un signal à nos représentants aux niveaux régional et fédéral montrant le malaise des communes qui pourraient à l’avenir se voir refuser la possibilité de mettre des politiques environnementales, éthiques ou sociales sur leur territoire.